Écrit par 11:49 Ésotérisme

Que symbolise réellement la Croix Celtique ? Quelle est son origine ?

croix celtique signification

De nombreux symboles de l’époque des Celtes caractérisent encore notre monde d’aujourd’hui notamment sur les terres Bretonnes et Irlandaises. Tous ceux qui vont sur des terres Gauloises devraient connaître l’emblème de la croix Celtique, présente en particulier sur les tombes des cimetières. 

Ces croix en pierre pourvues d’un cercle sont un attribut important du christianisme Celte. Elles ont été érigées dès le début du VIIIe siècle. À cette époque, cependant, elles étaient moins utilisées comme tombeau, mais simplement comme un pilier haut et marquant les diverses croyances du peuple. Mais en quoi consiste exactement ce « pilier » forgeant l’art sacré Médiéval ? 

Pour le comprendre, il faut remonter à ses racines plus anciennes car elle représenterait avant tout la divinité nordique Odin, mais pas seulement… On vous dit tout dans la suite de cet article.

Origine de la croix Celtique

La croix Celtique connue aujourd’hui tire ses origines de la « croix haute » celte et date probablement du VIIIe ou IXe siècle. 

En réalité, on sait peu de choses sur la mythologie des Celtes, qui se sont installés en Irlande de l’âge du bronze à environ 400 après JC ; car ils ne faisaient que transmettre leur savoir et leur foi par le bouche à oreille. Par conséquent, il n’y a pas de traces écrites pertinentes quant à son existence, mais seulement des voyageurs de l’époque qui les rapportent. 

croix druidique

Pour comprendre l’engouement qui s’est forgé au fil du temps autour de ce signe, il faut alors chercher autour des motifs présents sur les édifices puisque c’est tout ce qui nous est resté à ce jour faisant de ces croix des symboles mystiques celtiques. 

On sait que les hautes croix Irlandaises n’ont pas été trouvées sur les lieux de sépulture, mais marquaient de manière décorative un territoire marquant ou une terre sacrée. Ils étaient aussi des lieux de rassemblement régionaux autour desquels se déroulaient des célébrations.

De nos jours, il demeure encore plus de 100 croix celtiques sur les terres d’Irlande aujourd’hui. Les plus connues sont à :

  • Ahenny (Comté de Tipperary)
  • Ardboe (Comté de Tyrone)
  • Drumcliff (Comté de Sligo)
  • Et Monasterboice (Comté de Louth).

C‘est en raison de la renaissance des croyances celtiques au milieu du XIXe siècle, les croix Celtiques ont également été redécouvertes et réutilisées. Ceci est dû aux mouvements des indépendantistes Irlandais qui souhaitaient réaffirmer une identité culturelle forte autour de symboles. La croix cerclée a alors fait sa réapparition faisant de son caractère un emblème beaucoup plus récent que l’on peut le croire.

A quoi ressemble-t-elle exactement ?

Il s’agit d’une croix latine avec une poutre majoritaire aux branches prolongées, généralement taillée dans la pierre, avec un anneau autour de l’intersection de ses croisements. 

Parfois, l’anneau est bien ajusté, mais le plus souvent, il est légèrement décalé avec des ouvertures en quart de cercle. En héraldique, cette forme qui s’est propagée en Suède, est connue sous le nom de « croix de roue ».

origine croix celte

Ce symbole chrétien était autrefois représenté par des pierres de taille en granit ou en grès qui pouvaient faire jusqu’à 6 à 7 mètres de haut. même si elle est profondément enracinée dans les croyances païennes. La traversée en pierre n’a pris fin qu’à la fin du XIIe siècle.

La signification des branches n’est pas véritablement définie, mais son cercle unissant les croisillons symbolisent le monde qui nous entoure, la connaissance et l’univers. 

En Irlande son aspect est encore plus profond car les croix sont arborées avec des motifs prenant la forme de nœuds et vagues apportant encore plus de pouvoir à la signification des édifices allant au-delà des barres et du cercle.

En France, la graphie des croix celtiques Bretonnes est bercée par cette influence en raison des migrations celtes qui ont eu lieu depuis les îles britanniques (Cornouailles, île de Man, Écosse, Pays de Galles…) Ainsi, elle prend alors l’attribution d’une croix celtique ou druidique associant les éléments temps et espace, tout en faisant la synthèse des représentations religieuses véhiculées par nos ancêtres.

Vous pouvez en observer sur la Côte du Pays de Caux ( à Veules-les-Roses, Saint-Pierre-en-Port , etc.), en Bretagne à Lanvallay ainsi que sur certains sentiers de randonnée en Limousin et en Auvergne.

D’autres exemples peuvent être trouvés sur d’anciennes pierres tombales de la presqu’île du Cotentin.

Signification et utilisation de la représentation sacrée

 C’est grâce à la présence des pierres trouvées dans de nombreux endroits en Irlande ou sur des bijoux parfaitement conservés que les archéologues sont parvenus à identifier le symbole qui a représenté cette époque Médiévale sur les terres Celtes. 

Toutefois, la signification de ces signes Irlandais n’a pas été entièrement déchiffrée et ne le sera peut-être jamais. C’est notamment pour cette raison que les attributions faites à cette croix duidique ont un air de mystère et de mysticisme qui les fascine encore aujourd’hui.

Selon la légende, le célèbre missionnaire Saint Patrick a lié la croix chrétienne au soleil païen afin d’enseigner aux Celtes et autres nouveaux convertis à la religion l’importance de la croix et du soleil vivifiant. On dit aussi que la croix symbolisait la supériorité du Christ sur le soleil ; puisque la croix et donc le Christ étaient situés au-dessus du cercle représenté par le soleil.

D’autre part, les quatre extrémités de la croix auraient pu représenter symboliquement les quatre points cardinaux Nord, Ouest, Est et Sud, aux quatre saisons ou encore aux éléments universels : Feu, Eau, Terre et Air qui insinuerait un rapport avec les planètes.

Comme nous l’avons vu dans l’origine de la croix Celtique, elle était érigée pour marquer un lieu spécial où sacré afin de le démarquer du reste du pays. Semblables aux arbres de vie, des assemblées ou des réunions tribales pouvaient également avoir lieu en sa présence et son utilité permettait de laisser une trace de l’événement qui s’y était déroulé. 

croix celte

Ainsi, ce lieu de rassemblement formait un symbolisme chrétien lié au mysticisme celtique. Au fil des siècles, il s’est traduit par un espace permettant d’y trouver une paix religieuse, une sorte d’inspiration par la réflexion permettant d’offrir une protection aux voyageurs.

Est-ce que la croix Celtique est interdite ?

Malheureusement, la croix Celtique, comme de nombreux autres symboles, a été utilisée par des groupes d’extrême droite comme substitut à des insignes déjà interdits. En conséquence, de nombreux pays ont dû interdire le port de ce pendentif, sa gravure en tatouage, et sa présence en pierre il y a de nombreuses années.

La grande question, qui flotte depuis lors dans les forums de fans celtiques, est la suivante : « la croix celtique est-elle désormais complètement interdite ou non ? »

De nos jours, du moins selon les résultats de nos recherches, le feu vert peut être donné, si vous vous en tenez à sa forme historique.

Car il est vrai que la croix Celtique sous forme stylisée reste prohibée dans certains pays d’Europe. En effet, un peu comme la svastika et la croix gammée, il existe une variante sans motifs qui se compose uniquement de deux branches de longueur égale entourées d’un cercle s’inspirant de la croix celtique isocèle. Il s’agit d’un cercle représentant Mouvement socialiste du peuple d’extrême droite et est interdit en Allemagne. Cela rend cette croix interdite plus comme un réticule. 

definition croix celtique

En France, la croix Celtique a été également le symbole de plusieurs groupes d’extrême droite et néo-fascistes depuis 1945, et elle est devenue particulièrement importante dans les années 1960 lorsqu’elle a été utilisée par l’OAS (une organisation paramilitaire qui a tenté d’utiliser la force pour empêcher L’indépendance de l’Algérie).

Par conséquent, encore largement utilisée aujourd’hui comme symbole dans la scène d’extrême droite locale ; vous devez absolument vous abstenir d’utiliser cette variante sous peine de poursuites judiciaires ou de peines incompressibles.

Heureusement, pour cette raison, vous pouvez toujours porter la croix Celtique originelle comme pierre tombale ; statue dans votre jardin ; pendentif sur une chaîne ; tatouage ou comme imprimé sur un t-shirt.

Attention : Il ne s'agit pas d'informations juridiquement contraignantes, mais uniquement de nos résultats de recherche. En fonction de la situation juridique actuelle, cela pourrait changer à nouveau et être encore renforcé.
Fermer