Écrit par 07:21 Médecines douces

Quels sont les principes et les pratiques de la médecine traditionnelle Chinoise ?

definition medecine chinoise traditionnelle

Jusqu’à récemment, la médecine traditionnelle chinoise était considérée comme un domaine de l’art secret, pas entièrement sûr et éprouvé. De nos jours, la plupart de ces croyances ont été réfutées et sont considérées comme un médecine douce à part entière.

Ce domaine paramédical de traitement est de plus en plus apprécié par les Européens et se trouve considéré comme un complément précieux aux méthodes conventionnelles de soin. Pour comprendre sa pratique et sa sphère d’application, on vous dévoile toutes ses caractéristiques dans la suite de cet article.

Qu’est-ce que la medecine traditionnelle chinoise ?

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) est un ensemble d’activités médicales basé sur des croyances populaires ou des méthodes parareligieuses de la région de l’Asie de l’Est. 

Ses hypothèses importantes sont le concept du yin et du yang et la théorie des cinq phases (détails plus loin dans l’article). Les pratiques sont basées sur la phytothérapie (utilisant des matières premières végétales, animales et minérales) et l’acupuncture.

traitement medecine chinoise

En effet, les premières pensées philosophiques et médicales de la médecine chinoise ancienne dépeignent la réalité comme étant composée de QI (l’énergie qui crée et organise la matière). Elle est soumise à des processus de changement constant basés sur les interactions yin et yang et les « cinq phases ». Le yin et le yang sont d’anciens concepts chinois (1600-1100 av. J.-C.) décrivant deux forces abstraites et complémentaires qui peuvent être liées à n’importe quel phénomène de l’univers. Le déséquilibre entre le yin et le yang est associé au processus de la maladie dans la MTC.

Avec ces protocoles de guérison naturels très prisés par le peuple chinois, une grande attention est accordée à des aspects tels que la nutrition, les émotions et l’état d’esprit (entendu dans cette médecine traditionnelle comme un degré d’indépendance vis-à-vis des désirs et des émotions violentes). 

Quelle est la différence entre medecine traditionnelle et moderne ?

De nos jours, les Français ont souvent l’impression que les questions liées à l’engagement émotionnel envers le patient sont souvent négligées par la médecine conventionnelle. C’est l’une des raisons pour lesquelles ils recherchent des méthodes de thérapie alternative comme celle proposée par la medecine traditionnelle chinoise.

Cette dernière offre la possibilité de combiner le soin du corps et de l’esprit via des décoctions stimulantes et des points d’acupressions qui permettent de libérer l’organisme de façon instantanée. Par ailleurs, les médicaments de la médecine chinoise sont principalement des herbes, des racines et des champignons. Ils ont pour objectif de protéger le foie, les reins, stimuler et renforcer l’immunité, mais aussi d’aider à rétablir une équilibre qui peut faciliter la perte du poids.

praticien medecine chinoise traditionnelle

Parallèlement, il convient de mentionner que certaines matières premières végétales utilisées par les praticiens en medecine traditionnelle chinoise sont actuellement utilisées en médecine conventionnelle. Par conséquent, depuis 2009, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décidé d’ajouter les traitements de la MTC au rapport publié périodiquement sur la CIM, à savoir la « Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé ». Ce document est un recueil des connaissances actuelles sur la médecine, et en même temps une ligne directrice pour les médecins et les scientifiques qui souhaiteraient s’en inspirer ou orienter leurs patients vers des alternatives thérapeutiques complémentaires.

La medecine traditionnelle chinoise pour maigrir 

Dans un but minceur, la médecine chinoise propose le thé pu-ehr, une boisson traditionnelle chinoise issue du séchage ou de la fermentation des feuilles du théier. La recherche prouve que les personnes qui boivent régulièrement du pu-ehr perdent du poids plus rapidement. 

Cette décoction dans laquelle un praticien en medecine traditionnelle chinoise peut ajouter du gingembre, du ginseng, du curcumane  et de la curcumine stimule un groupe important d’enzymes responssable du sstockage des graisses (les lipases hépatiques, les lipoprotéines et les lipases hormono-sensibles). 

D’autre part, le Qigong est une partie importante de la médecine traditionnelle chinoise. Il combine philosophie, médecine, méditation et arts martiaux. Il est reconnu par les docteurs en médecine chinoise comme un moyen de débloquer le flux d’énergie qi dans le corps en effectuant certains mouvements. Ainsi, le travail de la glande thyroïde (contribuant souvent au surpoids) est amélioré par le tai-chi. La recherche a montré que les mouvements fluides qui forment la base du tai-chi stimulent la production TSH. La pratique du tai-chi améliore également la densité osseuse et abaisse la tension artérielle.

Comment renforcer le foie avec la médecine Chinoise ?

La médecine chinoise est très souvent utilisée dans le cas de maladies des systèmes digestif, digestif et urinaire car dans ce domaine d’application médical, le corps est comme un royaume dans lequel les organes jouent des rôles spécifiques. 

foie medecine chinoise

En medecine traditionnelle chinoise, le foie est assimilé au général.  C’est le foie qui détermine la quantité et la qualité du sang. Il est notamment responsable de la vue, de la tension musculaire et de l’état des ongles des mains et des pieds. Son influence sur la santé ou la maladie de tout l’organisme ou de ses organes importants est accentuée. Il est responsable de la circulation non perturbée du qi (énergie vitale). Selon la MTC, la stagnation du qi, la chaleur, la carence en sang et en jus sont courantes. Il doit être combattu à l’aide de régimes de nettoyage spéciaux et d’une désintoxication. Les médicaments de la médecine chinoise qui favorisent le nettoyage du foie sont :

  • Le gingembre contient des substances actives utilisées dans le traitement du cancer du foie ;
  • Le jiaogulan et le cordyceps sont utilisés contre l’hépatite ;
  • Le lingzhi ou Reishi et ses substances actives arrêtent le développement de l’hépatite B ;
  • Le thé pu-ehr protège le foie, stimule la sécrétion de lipase hépatique.

Ce sont principalement des herbes chauffantes. En effet, en médecine traditionnelle chinoise, la rate, les reins et les poumons sont la base d’un organisme fort, c’est pourquoi l’accent est mis sur leur protection.

Fermer