Écrit par 07:52 Médecines douces

Qu’est-ce que la médecine alternative ? Quelles sont ces méthodes parallèles ?

praticien medecine parallele

Le terme médecine douce englobe un large éventail de disciplines et de méthodes de traitement qui reposent sur des modèles de développement des maladies et de leur traitement différents de ceux de la médecine conventionnelle. 

Par définition, ces pratiques et soins sont utilisés en complément de la médecine traditionnelle pour atténuer des symptômes et soulager certaines complications médicales.

Actuellement, plus de 6 500 praticiens appliquent des méthodes de soins alternatives et revendiquent être influencés par la médecine douce.

Définition de la médecine douce

La médecine douce est aussi nommée médecine parallèle, médecine alternative ou encore médecine holistique. Cette variété de termes remonte à la longue tradition des conflits pour définir ces solutions intégratives par rapport aux véritables actes médicaux reconnus.

Le ministère de la Santé, des Soins et de la Protection des populations privilégie le terme de « pratique de soins non conventionnels » pour signaler que ces méthodes ne doivent pas être considérées comme des alternatives à la médecine conventionnelle.

Toutefois, de nombreuses pratiques de médecine douce reconnues en France sont dispensées pour prendre soin de notre santé. On peut citer notamment :

  • L’acupuncture
  • L’homéopathie
  • La mésothérapie
  • L’ostéopathie

Ainsi, lorsque les limites de la médecine conventionnelle se font sentir, les praticiens en médecine douce peuvent intervenir pour tenter de maintenir un bon état de santé et soigner en symbiose, le corps et l’esprit. 

consultation medecine alternative

Sur quelles approches repose la médecine parallèle ?

De nombreux représentants des médecines alternatives ne voient pas la santé comme l’absence de maladie mais comme un équilibre de forces internes et externes qui travaillent ensemble. Lorsqu’il y a un déséquilibre entre le corps, l’esprit et l’environnement, cela se manifeste par l’apparition de symptômes puis un développement d’une potentielle maladie.

La thérapie médicale douce consiste notamment à renforcer les pouvoirs d’auto-guérison. Les patients se voient attribuer un rôle actif dans le rétablissement de leur propre santé.

Une approche holistique du diagnostic et du traitement est au cœur de la plupart des méthodes de médecine complémentaire. Ce qui est considéré comme holistique varie. Cela peut signifier qu’en plus des aspects physiques d’une maladie, les aspects psychologiques sont également inclus. La médecine douce contre la dépression est particulièrement efficace.

En outre, les problèmes sociaux peuvent également être pris en compte. La spiritualité dans le cadre d’une vision holistique de la santé joue aussi souvent un rôle dans le maintien d’un organisme en bonne santé.

En principe, cependant, ces approches ne sont pas une caractéristique de la médecine complémentaire, car ces aspects sont également d’une importance significative pour le succès du traitement dans le traitement médical conventionnel au-delà de l’application des connaissances fondées sur des preuves.

Quel est son champ d’application ?

Les méthodes des médecines parallèles ne sont pas seulement utilisées en complément de la médecine conventionnelle. Selon l’approche méthodologique, des catégories de traitements complémentaires peuvent être constituées : 

Dans le monde, on ne dénombre pas moins de 400 méthodes de médecines douces. Toutes ces alternatives de soin sont des termes génériques qui décrivent des méthodes de guérison ou des concepts de diagnostic. 

Les soins corps & esprit

Si une méthode commence par la pensée ou l’expérience afin d’apporter des changements sur l’organisme et le corps en général, on parle alors de « médecine corps/esprit ». Cela englobe par exemple des techniques de relaxation et de méditation, mais par un accompagnement en psychothérapie.

Les traitements corporels

Diverses techniques manuelles font partie des pratiques pouvant venir soutenir les traitements de la médecine conventionnelle. On peut notamment inclure l’ostéopathie mais aussi la mésothérapie tout comme les massages  ayurvédiques, réalisés en médecine traditionnelle chinoise ou indienne.  le shiatsu, le toucher thérapeutique, l’acupuncture…).

Il existe également des méthodes basées sur des concepts alternatifs de mouvement, par exemple la méthode Feldenkrais ou Biodanza.

medecine douce definition

Les méthodes énergétiques

Les méthodes énergétiques avec et sans arrière-plan spirituel fonctionnent avec l’idée de d’apporter de l’énergie via différents canaux. Cela peut être par une rééducation du souffle (prana), de la biorésonance, un travail énergétique par le yoga ou le shiatsu, mais aussi par la lithothérapie ou la chromothérapie.

La guérison par les plantes

L’homéopathie, la phytothérapie et la naturopathie combinent des méthodes qui utilisent des substances végétales ou naturelles en interne et en externe (par exemple, herbes, tisanes, onguents, remèdes maison, etc.). 

En phytothérapie, les plantes et leurs préparations sont évaluées au sens de la pharmacologie appliquée selon les critères « qualité, efficacité et sécurité ». La phytothérapie est une branche de la pharmacothérapie de la médecine conventionnelle. De nombreux médicaments ont été découverts à l’origine en tant qu’ingrédients actifs dans les plantes. L’avantage de la production chimique de ces médicaments réside dans la production, le dosage et le contrôle de sécurité standardisés.

Fermer