Écrit par 14:37 Médecines douces

Médecine douce dépression – Qu’est-ce qui est efficace ?

medecines douces depression

Dans le monde, 350 millions de personnes souffrent de dépression, ce qui en fait la principale cause d’invalidité.

Aujourd’hui, la principale méthode de traitement de la dépression est le traitement pharmacologique avec des antidépresseurs, tels que les antidépresseurs tricycliques ou ISRS (Inhibiteur Sélectif de la Recapture de la Sérotonine). Néanmoins, chez certains patients, la dépression ne répond malheureusement pas aux formes de thérapie mises en place.

Des solutions efficaces et un soulagement des symptômes peut être trouvé en s’orientant vers la médecine douce

Bien qu’il soit clair que le traitement de la dépression est important, hélas le premier traitement recommandé est généralement une combinaison d’antidépresseurs et de psychothérapie. Mais savez-vous qu’il existe des remèdes alternatifs par la médecine douce pour traiter la dépression ? Pour se soigner, il existe de nombreuses alternatives aux antidépresseurs pour traiter la dépression, y compris les interventions nutritionnelles, les luminothérapies, l’exercice, etc.

Qu’est-ce que la médecine douce ?

C’est le diagnostic et le traitement des maladies par des méthodes basées sur des causes sous-jacentes qui n’ont pas été ou ne peuvent pas être soumises à une vérification scientifique approfondie, ou pour lesquelles la recherche scientifique n’a pas prouvé son efficacité. 

definition medecine douce deprime

Un praticien dans ce domaine ne fait pas partie de la médecine conventionnelle, mais il peut la compléter en concertation avec votre médecin et après s’être assuré qu’il n’interagit pas avec votre traitement en cours. 

Ces dernières années, il y a eu une augmentation significative de l’intérêt pour les méthodes de médecine douce et la dépression est l’une des dix raisons les plus courantes de demander de l’aide parmi les soins alternatifs. Des exemples de méthodes non conventionnelles utilisées pour traiter la dépression sont le yoga, l’acupuncture, l’utilisation de vitamines, d’herbes et de compléments alimentaires et la luminothérapie. 

D’autre part, une étude d’une durée de 11 ans a révélé que les personnes qui font régulièrement de l’exercice au moins une heure par semaine pendant leur temps libre sont moins susceptibles de devenir déprimées.

Quelles méthodes alternatives peuvent soigner la dépression ?

Seulement un tiers des personnes aux prises avec la dépression reçoivent un traitement qui leur correspond, laissant les deux tiers restants non traités avec un risque accru de suicide et une qualité de vie moindre.

Cependant, il y a de bonnes raisons de réfléchir à deux fois avant de prendre des antidépresseurs car ils peuvent augmenter votre risque de développer d’autres problèmes de santé et leur efficacité est discutable.

C’est là que les traitements alternatifs proposés par la médecine douce pour la dépression sont utiles pour aider les personnes souffrant de déprime à retrouver leur santé physique et mentale grâce à des traitements sûrs et sans médicaments.

La luminothérapie pour traiter la dépression

Une option prometteuse est la luminothérapie. Cette méthode alternative est devenue la norme de soins pour les troubles affectifs saisonniers et peut également être considérée comme un traitement alternatif pour la dépression non saisonnière. Pour le traitement du trouble affectif saisonnier (TAS), la luminothérapie à spectre complet est recommandée à la place des antidépresseurs, mais cela peut même être bénéfique pour d’autres types de dépression. Il a été avéré que la luminothérapie seule et un placebo étaient plus efficaces que le Prozac dans le traitement de la dépression modérée à sévère dans l’étude de huit semaines.

luminotherapie

Les recommandations et directives de certaines organisations internationales, telles que l’American Psychiatric Association et le National Institute for Mental Health, mentionnent la luminothérapie comme l’une des solutions de traitement de la dépression. De plus, dans une étude portant sur des patients atteints de trouble bipolaire qui souffraient de dépression sévère récurrente, la thérapie par la lumière blanche brillante était également efficace et améliorait l’humeur. L’humeur est revenue à la normale chez 68 % des patients après 4 à 6 semaines de traitement, contre 22 % dans le groupe témoin ayant reçu le placebo.

L’exposition au soleil est tout aussi importante, non seulement parce qu’elle aide à optimiser les niveaux de vitamine D (un autre facteur associé à la dépression), mais aussi en raison d’autres mécanismes tels que la régulation du rythme circadien et la production de sérotonine, qui est libérée en réponse à la lumière du soleil.

L’acupuncture pour libérer les flux d’énergie

L’acupuncture est un protocole médical non conventionnel né en Extrême-Orient il y a plus de 2 500 ans. Il vise à réguler les déséquilibres énergétiques de l’organisme. La technique a été utilisée, et est toujours utilisée, à la fois pour améliorer le bien-être général des personnes en bonne santé et pour la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies. 

acupuncture

La méthode d’acupuncture a traditionnellement été expliquée comme une méthode conçue pour modifier le flux d’énergie dans tout le corps. Il est à noter, cependant, qu’il n’y a pas de consensus clair parmi les scientifiques quant au mécanisme par lequel cette thérapie fonctionne. 

Selon une revue systématique Cochrane, lorsqu’elle est utilisée en même temps que des antidépresseurs, l’acupuncture offre une réduction prometteuse des symptômes et réduit la gravité de la dépression. Une méta-analyse de 8 études, avec un total de 477 patients, a montré que l’acupuncture peut réduire de manière significative la sévérité de la dépression, mais n’a aucun effet sur la période de rémission. 

Par conséquent, l’effet bénéfique de l’acupuncture en tant que seule forme de traitement ne peut être clairement établi, mais les scientifiques soulignent la nécessité de poursuivre les recherches sur les effets de l’acupuncture et de son utilisation chez les personnes souffrant de dépression ; car il est possible que cette médecine douce joue un rôle important dans le traitement des troubles de l’humeur et de l‘asthénie.

Les herbes, vitamines et compléments alimentaires

Millepertuis

Le millepertuis est une plante vivace qui pousse dans les clairières, les prés et les lisières de forêts. C’est l’une des herbes les plus utilisées car son action est considérée comme globale. En plus de l’effet relaxant décrit sur les muscles lisses du tractus gastro-intestinal, le millepertuis semble également avoir un effet antidépresseur et sédatif, dû à l’une de ses substances actives – l’hypéricine

millepertuis

Cochrane a mené une méta-analyse de 29 études portant sur 5 489 patients déprimés. Ces études, issues de différents pays, ont comparé un traitement par le millepertuis (pendant 4 à 12 semaines) à un placebo ou à un antidépresseur standard chez des patients présentant des symptômes légers à modérés. Selon cette méta-analyse, les extraits de millepertuis se sont avérés plus efficaces que le placebo dans la plupart des études et leur efficacité était comparable à celle des antidépresseurs standards

Néanmoins, l’utilisation indépendante de ses extraits doit être évitée et le médecin traitant doit toujours être informé de leur utilisation, en raison de la multitude de ses effets secondaires et sa capacité à réduire les niveaux de statines, de stéroïdes, d’opiacés, de sildénafil, de losartan et de warfarine, affectant le métabolisme hépatique de ces médicaments.

S-adénosyl-L-méthionine (SAMe)

En médecine douce contre le dépression, l’intégration de probiotiques est un élément clé de succès. La S-adénosyl-L-méthionine est un acide aminé qui est le principal donneur des groupes méthyles nécessaires à la synthèse des neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine et noradrénaline) dans le système nerveux central. Il est abondamment distribué dans le tissu cérébral. Dans les études de contrôle, il montre une efficacité exemplaire dans le traitement de la dépression qui peut s’apparenter à des résultats similaires aux antidépresseurs tricycliques. 

Les effets de la SAMe dans le traitement de la dépression semblent jusqu’à présent encourageants, mais il faut rappeler qu’il s’agit d’un complément alimentaire et non d’un médicament. Les compléments alimentaires ne guérissent ni ne préviennent les maladies.

S-adénosyl-L-méthionine

Le magnésium et les acides gras oméga-3

Une autre alternative aux antidépresseurs peut être la supplémentation en magnésium. Une étude publiée dans PLOS One a révélé que la supplémentation en magnésium entraînait une amélioration des symptômes de dépression légère à modérée chez les adultes, avec de bons effets survenant dans les deux semaines suivant le traitement. « Il agit rapidement et est bien toléré sans qu’il soit nécessaire de surveiller étroitement la toxicité », ont déclaré les chercheurs.

Le magnésium agit comme un catalyseur pour les neurotransmetteurs régulateurs de l’humeur tels que la sérotonine. Une recherche publiée en 2015 a également révélé une association significative entre un très faible apport en magnésium et la dépression, en particulier chez les jeunes adultes. 

En plus du magnésium, les acides gras oméga-3 d’origine animale EPA (acide eicosapentaénoïque) et DHA (acide docosahexaénoïque) sont également essentiels à la santé du cerveau.

Les acides gras oméga-3 sont des acides gras insaturés qui jouent un rôle important dans l’alimentation humaine. Ils comprennent, entre autres l’acide docosahexaénoïque (DHA) et l’acide eicosapentaénoïque (EPA), nécessaires au bon fonctionnement du tissu cérébral. Une carence en DHA peut être associée à une perturbation de la transmission de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline, qui est importante dans le développement de troubles cognitifs et de troubles affectifs. 

Le yoga pour faire la paix avec son for intérieur

Il semble qu’un nombre croissant de recherches montre que le yoga affecte positivement la dépression et les troubles anxieux. Cette activité physique propose un changement des ondes cérébrales et une réduction des niveaux de cortisol dans le corps. Cela est rendu possible pendant les poses de yoga (appelées asanas) comme base pour améliorer le bien-être des personnes souffrant de dépression. 

Yoga

Même une heure de pratique par semaine peut augmenter les niveaux de sérotonine dans le cerveau, tout en réduisant la concentration de monoamine oxydase, qui est une enzyme qui décompose les neurotransmetteurs. 

Mais en quoi le yoga peut-il aider concrètement contre la dépression ? Le yoga est l’une des plus anciennes traditions d’amélioration de soi et de développement intérieur, et ses racines remontent à la plus ancienne histoire de l’humanité. Le premier effet que l’on peut remarquer après quelques heures de cours est une amélioration significative du bien-être, une sensation de plus d’énergie, de détente et de relaxation. Le corps devient plus efficace et flexible, et en même temps la coordination et l’équilibre du corps sont améliorés. 

Une personne pratiquant le yoga se débarrasse également de nombreuses douleurs gênantes causées par le mode de vie – cela réduit les maux de dos associés à un mode de vie sédentaire ou les maux de tête résultant souvent de tensions chroniques dans le corps. Le yoga aide vraiment en médecine douce pour la dépression car cette activité affecte positivement la capacité de concentration et les pratiquants commencent à mieux reconnaître et gérer les émotions. En apprenant l’art de vous détendre consciemment et de contrôler votre respiration, vous augmentez votre capacité à faire face au stress. À l’heure actuelle, il n’y a aucune contre-indication à l’utilisation du yoga en complément d’une thérapie dans la dépression. 

Bien manger peut vous faire vous sentir mieux

Cela peut paraître cliché mais oui, il n’est pas exagéré de dire « vous êtes ce que vous mangez ». Les choix alimentaires peuvent avoir et ont un impact significatif sur votre tempérament. Les hommes qui consommaient plus de 67 grammes de sucre par jour étaient 23 % plus susceptibles de développer de l’anxiété ou de la dépression sur une période de cinq ans que les hommes qui consommaient moins de 40 grammes de sucre par jour. Limiter la quantité de sucre est donc l’une des stratégies pour améliorer votre humeur.

bien manger deprime

Cela vous aidera à garder votre intestin en bonne santé, ce qui est un autre facteur important pour votre santé mentale. La consommation régulière d’aliments fermentés ou la prise de probiotiques peuvent également aider dans ce cas.

Considérez une petite étude chez des adultes diagnostiqués avec le syndrome du côlon irritable et la dépression qui a révélé que le probiotique Bifidobacterium longum avait soulagé la dépression. Après six semaines, une réduction des scores de dépression a été observée chez 64 % du groupe traité contre 32 % dans le groupe témoin ayant reçu le placebo. Le livre « The Happiness Diet » de Tyler Graham et Drew Ramsay contient des informations sur d’autres aliments qui peuvent affecter considérablement votre humeur, tels que les sodas hypocaloriques.

L’aspartame contenu dans de nombreux sodas light contient de la phénylalanine, un acide aminé, qui peut interférer avec la production de sérotonine. D’autre part, une poignée d’amandes fournit 80 milligrammes de magnésium qui, comme mentionné précédemment, a un effet calmant sur le cerveau.

En médecine douce contre la dépression, on cherche donc à privilégier des aliments bons pour votre humeur, dont le chocolat noir, les bananes, le curcuma et même le café noir biologique qui restent d’authentiques plaisirs gustatifs.

La psychologie énergétique pour soigner votre santé émotionnelle

La psychologie énergétique utilise une forme d’acupression basée sur les mêmes méridiens énergétiques qui sont utilisés depuis plus de 5 000 ans dans l’acupuncture traditionnelle pour traiter les maux physiques et émotionnels, mais sans avoir besoin d’aiguilles invasives. L’une de ces formes est les techniques de libération émotionnelle (Emotional Freedom TechniqueEFT), qui se sont avérées efficaces pour améliorer la santé mentale, y compris le traitement de la dépression.

Quatre séances d’EFT de 90 minutes ont été menées dans l’étude de 30 étudiants souffrant de dépression modérée à sévère. Les étudiants qui ont assisté aux séances d’EFT ont connu une amélioration des symptômes de dépression après trois semaines par rapport au groupe témoin.

Pour les problèmes graves ou complexes, recherchez un professionnel de la santé qualifié formé à l’EFT pour vous guider tout au long du processus. Pour de nombreuses personnes présentant des symptômes de dépression, il s’agit d’une technique que vous pouvez apprendre vous-même.

consulter un psychologue

Médecine douce pour dépression – Est-ce des traitements sûrs ?

Gardez à l’esprit que la plupart des gens utilisent une variété de traitements alternatifs ainsi que des stratégies d’amélioration du mode de vie, comme faire attention à l’hygiène du sommeil, pour améliorer la santé mentale.

N’oubliez pas non plus que vous n’êtes pas obligé de souffrir en silence. Demandez l’aide d’un conseiller, d’un psychiatre holistique ou d’un autre praticien de médecine naturelle pour commencer votre parcours de guérison.

Toutefois, beaucoup de gens pensent que « non conventionnel » signifie « naturel », c’est pourquoi ils pensent également que la médecine douce contre la dépression est saine et totalement sûre. Bien que certaines des méthodes de médecine alternative soient utilisées depuis des temps immémoriaux, et pratiquées par des personnes bien préparées et familiarisées avec ces méthodes, puissent avoir des effets positifs sur la santé, il est recommandé de consulter toute méthode autre que la médecine conventionnelle avec le médecin traitant pour éviter une détérioration de la santé. 

Prendre des préparations à base de plantes dont les effets sur le corps ne sont pas entièrement compris peut avoir de nombreux effets secondaires, parfois très dangereux. Le principal inconvénient de la médecine alternative est le manque de recherche standardisée qui permettrait aux scientifiques de déterminer avec précision son innocuité et son efficacité. 

Dans le traitement de la dépression, la norme de soin aujourd’hui est la pharmacothérapie et la psychothérapie mais un complément via la médecine douce peut aider à soigner les effets secondaires possibles ce qui leur permet de contrôler efficacement le traitement des malades.

Fermer