Écrit par 09:56 Spiritualité

4 étapes pour développer l’amour inconditionnel en spiritualité

amour inconditionnel spiritualité

Développer l’amour inconditionnel en spiritualité, c’est ressentir une affection profonde sans aucune limite, ni conditions. Ce terme est associé au véritable altruisme et à l’amour total envers soi-même, quelqu’un ou quelque chose, et qui ne change pas au fil du temps. 

Pour arriver à ce niveau de contemplation, il faut avoir une pleine compréhension de l’acte de création et de toutes ses conséquences. Cela permet de vous révéler la véritable source des valeurs et du sens de la vie et vous apprend à aimer vraiment votre personne et ceux qui vous entourent.

Phases de développement de son propre amour inconditionnel

Quand une personne qui ne s’aime pas est appréciée, elle se sent menacée et même agressée. Elle développe alors un sentiment de jalousie qu’elle ne peut pas gérer, entraînant des attitudes défensives et agressives. Une image de soi négative et un manque d’acceptation de soi empêchent une personne de se rapprocher des autres et d’accepter leur amour naturellement. Le manque d’amour d’une telle personne pour son prochain n’est pas dû à un amour excessif pour elle-même, mais plutôt à un manque d’amour propre.

Pour parvenir à faire la paix avec soi-même et trouver le chemin d’un amour inconditionnel, il faut faire preuve d’une élévation spirituelle qui passe par sept étapes bien distinctes :

  1. Prendre contact avec son « moi » intérieur
  2. Faire face honnêtement aux obstacles intérieurs et à sa résistance
  3. Traiter les vieilles blessures
  4. Pardonner son passé
  5. Accepter la situation et la personne que l’on est actuellement
  6. Établir des relations où l’on se sent aimé et apprécié
  7. Pratiquer le genre d’amour que l’on aspire à recevoir

Lorsqu’une personne ne s’aime pas vraiment et ne s’accepte pas, elle développe une peur exagérée de voir ses propres faiblesses et erreurs. Elle est incapable de les affronter, encore moins de les avouer aux autres. Elle croit à tort qu’une telle confession amènerait la tiers personne à s’éloigner davantage de lui.  C’est précisément en se refermant sur lui-même et en cachant sa faiblesse qu’on ternit son authenticité, entachant l’image de soi et sa confiance envers les autres. Il faut donc y travailler régulièrement et s’auto-évaluer pour accroître notre personnalité, s’assumer et obtenir une conscience et une confiance en soi inébranlable. 

1. Apprendre le véritable amour de soi

Le véritable amour-propre est peut-être l’une des compétences les plus difficiles de la vie humaine. L’expérience montre que peu de gens peuvent vraiment s’aimer et obtenir une vie de pleine conscience spirituelle. 

« L’amour de soi est la mesure du véritable amour de son prochain. »

Selon ce principe, celui qui ne peut pas s’aimer ne peut pas non plus aimer autrui. L’expérience humaine le confirme également.

Toutefois, il existe de nombreuses interprétations erronées de l’amour de soi. Beaucoup de gens font l’erreur de confondre le véritable amour de soi avec la recherche de moyens de satisfaire nos propres envies et passions. Une telle attitude n’est cependant pas une expression d’amour propre, mais plutôt une manifestation de son manque. 

trouver son propre amour

Les gens qui succombent à tous leurs désirs se gâtent et détruisent ainsi leur vrai bonheur, tout comme les parents imprudents gâtent leur enfant en satisfaisant chacun de ses désirs. De tels parents font beaucoup de mal à leur enfant parce qu’ils le rendent incapable de s’apprécient pour ce qu’ils sont vraiment. Dans l’amour authentique, il y a l’idée de sacrifice, de frustration et de manque pour connaître ce qui pousse nos ressentis dans l’adoration.

Le véritable amour-propre consiste d’abord à accepter pleinement sa vie telle qu’elle est, sans ressentiment, amertume ni résignation, ce qui passe par la patience et la bonté de cœur. On parle souvent de gentillesse et de patience avec les autres. Pour pouvoir adopter cette attitude envers les autres, vous devez d’abord faire preuve de bienveillance et de tendresse envers vous-même. Une personne qui ne s’aime pas et n’accepte pas sa vie, ne sait pas attendre et accepter l’amour des autres.

2. Développer l’acceptation des autres

De nombreuses personnes éprouvent un grand manque de présence réelle de l’autre, c’est-à-dire un manque d’acceptation totale de la part d’autrui. La méfiance constante submerge les liaisons et l’attachement que vous pouvez créer avec les autres. L’aliénation rend un humain si affamé et avide de relations interpersonnelles sincères que l’ampleur de ce besoin est impossible à satisfaire. 

Les débuts souvent prometteurs d’une amitié sont étouffés par cette avidité affective insatiable et se transforment en un sentiment de déception, d’amertume voire de haine. Ils approfondissent encore plus le sentiment de solitude et d’isolement. Cet état est très désagréable pour une personne, car il provoque une peur profonde, et donc il cherche à se calmer, approfondit la solitude et l’isolement. 

acceptation des autres

Beaucoup de jeunes sont incapables de s’adapter à la société moderne, non pas parce que c’est compliqué, mais parce qu’ils n’ont pas l’expérience de l’amour de leurs parents. Ce manque d’amour parental est source de grandes tensions, de conflits internes et des problèmes avec ce qui l’entoure. 

En général, on peut dire que dans la vie d’une personne qui ne s’aime pas et qui ne connaît pas l’amour des autres, les choses et les activités prennent une grande importance. Possession de biens matériels, pouvoir, plaisir associé à la consommation, tout cela est là pour combler le vide d’un individu qui résulte du manque d’amour pour lui-même et pour les autres.

Dans notre société actuelle, l’homme apprend à accepter sa vie influencée par l’acceptation des autres. Quand il fait l’expérience de l’amour, il devient convaincu que sa vie a de la valeur. Accepter une autre personne nous montre le sens de la vie, sa valeur fondamentale et l’acceptation rend une personne bonne. Par conséquent, le plus grand cadeau qu’une personne puisse faire à une autre est l’acceptation complète et inconditionnelle de son être tel qu’il est et dans son intégralité.

Il faut noter que tout le monde a un grand désir d’acceptation et d’amour, qu’il soit inconditionnel ou non. Ce besoin est aussi grand et fort que le besoin de nourriture, mais si personne n’est en mesure de le satisfaire pleinement ; seule la spiritualité peut combler complètement l’insatiabilité du cœur humain. Cette vérité est soulignée par le fondement de la vie spirituelle dans les religions affirmant que l’homme n’a été créé que pour Dieu.

3. L’amour inconditionnel et spirituel

La grandeur de l’amour fourni par une bénédiction est qu’il n’impose aucune condition à la personne qu’il aime. Dans notre façon humaine d’aimer, nous sommes habitués à poser des conditions sur l’attachement qui nous limite et est la cause de notre manipulation les uns des autres. 

« Si tu m’aimes, tu devrais … » est un chantage affectif que  de nombreuses personnes croient juste et efficace.  Les conditions de l’amour exposent notre égoïsme. Il s’avère que nous ne parlons pas de la personne que nous aimons, mais de nous-mêmes. Dieu, au contraire, aime l’homme d’un amour pur, sans aucune trace d’égoïsme ; Il n’a pas de conditions : Son amour est inconditionnel.

amour inconditionnel spirituel

Quand une personne accepte cet amour désintéressé de Dieu, alors cela touche ce qu’il y a de plus intime en elle :

  • Dans la religion Catholique, Saint Augustin déclare que Dieu est plus proche de l’homme que l’homme lui-même. L’amour de Dieu pour l’homme atteint le fondement même de l’existence. 
  • Dans une prière musulmane, Dieu demande à un homme : « Ne sais-tu pas que je suis plus proche de toi que le battement de ton cœur ? »

Dieu n’aime pas l’Homme pour ce qu’il est, mais seulement parce qu’il est. Son amour est un pur don, qui n’attend rien. Il accepte l’homme dans sa réalité actuelle avec toutes ses limites, ses faiblesses et ses blessures. L’amour de Dieu pour l’Homme a un caractère créateur. 

En tant que croyants, il est plus facile pour les individus d’accepter une vérité et un amour inconditionnel. Cependant, très souvent, il ne s’agit que d’une croyance intellectuelle, non confirmée par une expérience personnelle de la foi. Toutes les vérités de la foi, depuis la Création jusqu’à la Révélation, la Rédemption et la Parousie, sont une révélation toujours plus complète du mystère de l’amour infini de Dieu. Toute l’Ecriture et toute la théologie ne veulent rien dire sinon que Dieu aime l’Homme infiniment.

4. Trouver votre propre source d’amour 

Pour finir sur le développement de l’amour inconditionnel en spiritualité, il faut maintenant savoir où puiser la source d’un amour-propre authentique. Toute personne peut chercher la justification de l’acceptation de soi de trois manières : 

  1. Premièrement par l’auto-analyse, qui consiste à montrer à une personne la valeur qui lui est inhérente. Ces valeurs découvertes deviennent la base de l’amour de soi. 
  2. Deuxièmement, en se comparant aux autres afin de montrer sa supériorité personnelle (on peut toujours trouver une personne « pire » que soi). 
  3. Troisièmement, par la foi en l’amour désintéressé et inconditionnel de Dieu pour l’homme. La valeur de la personne humaine est avant tout que Dieu l’aime infiniment.
source amour personnel

S’appuyant sur les deux premières voies, l’Humain ne sera jamais capable de mûrir pour s’accepter pleinement. Il verra toujours les qualités négatives de sa propre personnalité qui seront un obstacle à cette acceptation inconditionnelle de soi. En s’analysant, il remarquera qu’en dehors de certains avantages, vertus et capacités, il a également de nombreuses faiblesses, défauts et blessures. En se comparant aux autres, il verra facilement qu’en plus de ceux sur lesquels il a un net avantage, il y a aussi ceux qu’il ne peut égaler en aucune façon. Il éprouvera alors des sentiments de jalousie.

Cependant, lorsqu’une personne fonde son acceptation de soi sur l’acceptation inconditionnelle de l’amour d’une tierce personne spirituelle (Dieu), alors les traits de personnalité négatifs ne seront pas un obstacle à l’amour de soi, pas plus qu’ils ne seront un obstacle à l’amour de Dieu. Si un homme croit pleinement qu’aux yeux de Dieu, il a une valeur infinie, alors il ne ressentira pas le besoin de chercher une autre confirmation de sa valeur auprès des autres. L’acceptation de soi, enracinée dans l’expérience de l’amour de Dieu, libère les personnes des attitudes défensives et agressives envers les autres et les guérit de la peur, de la jalousie et du danger.

Il s’avère que la foi rend l’Homme libre et accroît son élévation spirituelle. Plus une personne croit que Dieu l’accepte, plus elle devient libre. La liberté, comme l’amour de soi, n’est pas l’abandon à ses propres désirs humains, mais un engagement à aimer de plus en plus pleinement. Grâce à la foi en l’amour infini de Dieu, l’homme devient libre envers les autres et envers lui-même, ce qui se traduit par un amour inconditionnel décelé dans la spiritualité.

Fermer